• Ericamrit

Témoignage de Claire & Édouard parents de Mia


La naissance de Mia 30/09/2016

Au début de ma grossesse j’ai lu, sur les conseils d’une amie professeur de yoga « J’accouche bientôt, que faire de la douleur » de Maïtie Trélaün. Cette lecture m’a confortée dans l’idée que je désirai un accouchement physiologique sans péridurale pour la santé de mon bébé et la mienne. J’ai complété cette lecture par l’excellent livre de témoignages d’Ina May Gaskin (sage-femme à The Farm), qui insiste sur l’importance d’être en confiance le jour de l’accouchement, accompagnée par des personnes connues, bienveillantes et expérimentées.

Je m’étais inscrite à la maternité des Diaconesses dans le 12e et je redoutais que la gestion de mon accouchement dépende de la sage-femme en service et de la fréquentation du service. En outre, je souhaitais être accompagnée par quelqu’un que je connaissais.

Une de mes amies à Nice s’était faite accompagner par une doula le jour de son accouchement physiologique, qui lui a permis d’une part d’aller au plus tard à la maternité et d’être encouragée tout au long du travail (sa doula a pu l’accompagner en salle de naissance à la maternité).

La rencontre (en toute fin de grossesse) avec Erica a été le déclic, je me suis sentie en confiance tout de suite et je n’ai plus envisagé mon accouchement sans elle. Elle était la personne que j’attendais pour réaliser mon rêve d’accouchement naturel.

J’ai bénéficié de ses soins, conseils et bons contacts (ostéopathe) avant l’accouchement. Je travaillais beaucoup (jusqu’à la veille de l’accouchement). J’étais très angoissée à l’idée que le travail ne se déclenche pas avant le terme et que l’accouchement soit déclenché (il est déclenché à J+2 aux Diaconesses). Mais Mia a décidé de sortir 4 jours avant le terme le 30 septembre, une journée intense, merveilleuse, inoubliable, dont je parle souvent avec grande émotion avec mon mari Edouard, qui a été à mes côtés avec Erica toute la journée.

Les contractions ont commencé vers 1 h du matin et sont devenues régulières vers 3 h. Erica est arrivée vers 9 h 30 et nous sommes allées dans un petit parc près de chez moi faire des exercices en plein air et aider mon corps à accueillir chaque contraction. Il faisait beau et le parc était calme et ensoleillé.

Nous sommes ensuite partis à la maternité vers 11 h 30 et nous avons eu la chance incommensurable d’être accueillis tous les trois par la sage-femme et de bénéficier de la salle de naissance « Désirade », spacieuse et munie d’une piscine. J’étais dilatée à 2 et le bébé bien descendu lors de mon arrivée. Le travail a duré jusqu’à 17 h 55, heure de la naissance de Mia. C’était long et douloureux, mais le travail progressait et le bébé se portait à merveille, ce qui me permettait de garder le cap.

Erica et Edouard m’ont soutenue, massée, aidée, coachée même (!) jusqu’à la naissance. J’avais besoin d’eux auprès de moi, je me sentais en sursis quand l’un ou l’autre quittait la pièce (pour boire un café ou grignoter quelque chose), je n’y serais jamais parvenu sans Erica et Edouard. Mia est née en pleine santé, vigoureux bébé de 3,740 g. Je n’ai eu aucun point ni déchirement, j’étais en pleine forme dès le soir même, prête à embrasser avec Edouard ma nouvelle vie de parents. Je suis infiniment reconnaissante à Stéphanie la sage-femme des Diaconesses d’avoir accueilli Erica – Stéphanie m’a avoué qu’elle était ravie qu’Erica soit là, m’ait accompagnée car elle n’aurait pas eu le temps de le faire. Stéphanie a salué la discrétion et le professionnalisme d’Erica. Merci à vous Erica et Edouard du fond du cœur.


#Témoignages

  • Facebook Social Icon

A NOTER : Aucune de mes prestations n'est, pour l'instant, soumise à un remboursement par la sécurité sociale. De plus, mon accompagnement ne se subistitut, en aucun cas, à celui d'une sage-femme ou d'un obstétricien diplomé.  

Imprimer le flyer

© 2019- Ericamrit, Yoga Doula à Paris