• Facebook Social Icon

A NOTER : Aucune de mes prestations n'est, pour l'instant, soumise à un remboursement par la sécurité sociale. De plus, mon accompagnement ne se subistitut, en aucun cas, à celui d'une sage-femme ou d'un obstétricien diplomé.  

Imprimer le flyer

© 2019- Ericamrit, Yoga Doula à Paris

  • Ericamrit

Témoignage de Carine, la maman de Céleste


"

Que c'est doux la perspective de me replonger dans ces mois de grossesse et de tous ces moments partagés ensemble !

Je me suis sentie soutenue, profondément soutenue, accompagnée. Je savais que tu étais là, présente pour moi, avec moi et que tu pouvais répondre à beaucoup de mes questions, de mes doutes.

Ta grande expérience de la maternité étant pour moi aussi très rassurante. Ayant toi-même mis au monde deux enfants à la maison et ayant toi-même été mère quatre fois et t'ayant vu tellement dans l'accueil et l'accompagnement avec tes propres enfants, t'ayant vu à l'oeuvre j'ai eu immédiatement confiance dans cette aventure.

Je t'ai senti pleinement présente, dans un sentiment de fraternité avec moi, de partage profond.

Tu connais si bien cela dans ta chair, alors tu m'a rassuré, toujours rassuré, rassuré, toujours plus rassuré.

Pratiquant ensemble, prenant du temps ensemble, je me suis sentie en sécurité pour traverser l'épreuve de l'accouchement, tu serais là, ouf ! tu serais présente, comme une mère, une soeur, une amie, une sage-femme, oui, effectivement, c'est délicat la place de la doula, proche de la sage-femme dans le sens finalement sacré du rôle véritable de la sage femme.

La doula finalement vient en soutien pour nous accompagner dans le sens sacré de porter un enfant, alors que la sage femme nous accompagne seulement sur le plan physique, parfois un peu psychologique, je t'ai senti me soutenir sur le plan spirituel, sur le plan divin d'une certaine manière.

Il y a quelque chose qui se tisse au fil des mois de particulier, ce projet de porter un enfant qui prend forme, et toi, tu étais là, témoin privilégié de ce grand bonheur, mais témoin aussi de ces moments de doutes, ces moments de vertige, car porter un enfant m'a emporté aussi très loin dans des zones de peur énormes, des peurs immenses qui tu arrivais à libérer de ta voix douce et profonde.

Le yoga, la respiration, les moments autour d'un thé, puis tous ces petits trucs de grands-mère que tu m'as donné de manière très pratique, exercices, puis au moment de l'accouchement tu étais là pour m'encourager à allaiter, à accepter la montée de lait assez douloureuse, à dépasser toutes mes peurs, par exemple, le premier bain de Céleste environ une semaine après l'accouchement, dans le désordre cette trace merveilleuse faite ensemble de mon placenta sur une immense feuille canson, puis le temps que tu as passé à cuisiner mon placenta pour me le rendre appétissant, les petites recettes de cuisine pour enrichir mon lait maternel, enfin, tous ces petits rien si énormes quand on est à fleur de peau comme on est quand on vient d'accoucher, ou quand on va accoucher, enfin, ces petits détails qui font la différence, et aussi, cette attention toute particulière que tu as eu quand il était tant d'accoucher, un dévouement sans limite, une mère de compassion et d'amour.

"

Carine

#Témoignages